PECHE A LA TURLUTTE DU BORD


1- Le Materiel :


Prendre du matos leger car il faut le porter toute la partie de pêche donc autant être à l'aise.
-Une canne à leurre suffit, je pêche avec une 2m40 15/40grs c'est laaargement suffisant sur toutes les seiches mais limite sur les gros calamars, le must serait donc une 2m70 en 20/50.
- pour le moulinet un 2500 suffit , je pêche en tresse pour mieux sentir les touches de seiche lors des pauses et sortir mes grosses prises sans salabre, mais du nylon suffit.
- Pour la turlutte j'opte pour une flottante , laquelle nous monterons en "drop shot", le drop shot c'est le montage où l'on monte un leurre non plombé en série avec un petit plomb. (voir shema)
Pour sa couleur, il y a pas de règle, chacun à sa fétiche, perso par temps lumineux, la rose, orange et multicolore marchent très bien et par temps sombre la bleue ou autres couleur foncée fait affaire.

 

2- L'endroit :


Pour la seiche comme le calamar une eau claire est importante, on peu en faire dans une eau un peu chargée mais les résultats n'auront rien à voir.
-Pour la seiche: ports, avant port, digues , elle affectionne tout
particulièrement les seuils sable/rochers


-Pour le calamar:


Contrairement à ce qu'on entend , on en fait pas qu'en bateau et les prises du bord ne sont pas exceptionnelles, il faudra le rechercher sur les grandes digues ou les grands avant port, il arrive parfois d'en faire en port mais ça reste plus rare.


La difference entre le calamar et la seiche c'est que la seiche se trouve presque uniformément partout et posée sur le fond ou planquée dans les rochers alors que le calamar navigue par passage sur toute la hauteur d'eau , il faut avoir la chance d'être au bon endroit au bon moment.

3- Action de pêche :

Alors c'est pas la solution universelle mais c'est comme ça que je fais,
Je lance, puis j'attends que ça touche le fond, puis par une petite tirée canne haute je fais faire un bond à la turlutte puis je baisse la canne en ramenant la banière, je fais une pause de quelques secondes ligne tendue pour sentir si touche il y a, puis je relève ma canne, re pause, ect jusqu'au bord (voir shema)

Pour la seiche je fais cette anim avec des petits bonds et de tres grandes pauses et je prospecte bien les premiers rochers à mes pieds, souvent le hot spot !
Pour le calamar je fait des bonds plus grands et des pauses moins longues jusqu'au rochers à mes pieds.
La touche se ressent pour la seiche comme si on avait accroché un petit sac plastique ou lors de pauses on ressent une petite tirée.
Le calamar est quand à lui plus violent, lors de reprise de pause on peut croire s'être accroché, ou si la touche se produit lorsqu'on avance, ça secoue !
Dans les deux cas on ramène ni trop vite ni trop lentement, juste de quoi bien enfoncer les piquants dans les tentacules et il ne faut jamais laisser de mou ou s'arreter de mouliner.
Lors d'un deccroché, arreter de mouliner de suite et attendre qques secondes, très souvent elle revient à l'attaque ou relancer de suite à l'endroit où ça a deccroché.
Au bord j'utilise pas de salabre mais si vous le voulez ça peut servir surtout sur un tres gros calamar.

et surtout attention aux jets d'encre !

 

COPYRIGHT©2007CYBERHORNET