anecdote

 

 

salut ...,étant adepte du no kill je tiens quand même a t' envoyer cette
photo avec ma petite histoire.apres plusieurs sorti bredouille,je me demander
si j'etais a la hauteur des espérances que je m'etais fixe.ce matin la
j'avais décide de partir seul avec un skipeur.le soleil se levais a peine,je
m'instale sur la terrasse,café et croissant en main,et je contemplais le bateau
qui étais au mouillage a 100m de la plage.pas un mouton rien,un océan
plat,d' huile,le skipeur arrive et me lance:t'es prêt on y va?pas de blême je lui
dit.on prend l'anexe avec le matos on rejoint le bateau et nous voila parti pour
1h30 environ de navigation.arrive sur place on contemple l'ocean et voila le
premier ban de sardine.vite je me mes a la proue et j'envoi dans cette énorme
tache fonce un plomb de 60g équipe de plusieurs hameçons les uns au dessus des
autres,je laisse coule et d'un grand coup de canne de bas vers le haut je
ramène 3 sardines et je recommence l'operation plusieurs fois jusqu 'a en avoir un
bonne vingtaine dans le vivier.a partir de la on part encore une trentaine de
mn direction notre lieu de peche sur place on fixe nos vifs sur les trois
cannes et c'est parti.au bout de 30mn voila la première touche apres un combats de
15 mn le premier poisson est mis au sec.a partir de la c'est la folie, les
cannes un derrière l' autre ne s'arrete pas de plier.dans le lot une coryfene
de plus,et la ,surprise quand je demande au skipeur de relâche les prises
(j'avais deja 3 espadons et la coryfene embarque avec moi)je commence a me faire
jetter.mais comme je suis testar j'en ai remis 2 a l'eau sans moindre mal
mais quand meme.en fait j'avais eu tord.je n'avais pas pense que ce poisson
allaient servir a nourir un village entier pendant plusieurs jour.des le retour
apres avoir pris quelque photo le chef du village arrive avec une mule et
charge tous ce joli poisson sur ça carriole me remercie et s' en va faire la
distribution accompagne de tous les enfants du village.le skipeur ramène le
matériel, je l' aide a rincer le matos on se boit une bonne bierre bien fraiche (on
l'avais merite) et direction la douche.apres ça un bon petit repas au poisson
avec ma coryfene en plat principal que j'ai distribue au table voisine.le repos
n'etait pas surperflu car j'etais extenue.voila ma petite histoire,suivi de
mes prise ce jour la qui etais de 11 espadons dont 2 relâche sans mal et 1
coryfene.a +



pollux